Alger la blanche : la perle de la Méditerranée

2

On ne va pas se le cacher, Alger, bien que ce soit ma ville natale, n’est clairement pas une destination privilégiée par le commun des touristes ! Surnommée « Alger la blanche », cette capitale qui m’a vue naitre a pourtant tout pour séduire, charmer et attirer les gens en quête d’aventures authentiques. Curieux.se, avide de rencontres et cool. Comme TOI ! Et ça tombe bien … Connue pour l’hospitalité et la générosité de ses habitants (je ne me présente plus), en plus d’être riche d’une culture millénaire, c’est au cœur de la capitale du plus grand pays d’Afrique que je te plonge dans un voyage qui n’a pas son pareil …

Histoire d’Alger la blanche

Située au bord de la mer Méditerranée, Alger est fondée au IVe siècle av. J.-C. sous le nom d’Ikosim. Comptoir phénicien en pays berbère, elle est occupée successivement par les Romains, les Vandales, les Byzantins et les Arabes. Ce n’est qu’au milieu du Xe siècle que l’actuelle Alger est fondée par un souverain berbère de la dynastie ziride. Ce n’est qu’à partir de l’époque de la régence d’Alger en 1515 qu’elle connaît sa période prospère. Elle devient alors une des cités les plus importantes de la mer Méditerranée entre le XVIe siècle et le début du XIXe siècle. Elle devient ensuite la perle la plus étincelante de toutes les villes coloniales françaises. Mais son rôle de capitale du pays sera confirmé en 1962, date de l’indépendance de l’Algérie.

De nos jours, Alger est en pleine mutation.  Alger se cherche, se réinvente, se modernise, et ces derniers temps plus que jamais ! Résolument tournée vers l’avenir et motivée par un besoin de réaffirmation au niveau régional. Malgré cette course à la modernité, Alger, grande capitale africaine et méditerranéenne, s’efforce de préserver son âme. La ville reste très attachée à son identité et demeure d’une blancheur éclatante.

Vue sublime sur la baie d'Alger, Algérie.

Visiter Alger, les incontournables

Face à la Méditerranée et tournant le dos au désert, avec une agglomération de près de 6,5 millions d’habitants, Alger est la plus grande métropole du Maghreb et l’un des plus grands ports du continent Africain. Du haut de sa crête, elle surplombe la mer Méditerranée avec sa majestueuse façade blanche à qui elle doit son nom d’Alger La Blanche. Dynamique, palpitante et moderne mais conservant précieusement et jalousement son patrimoine historique, cette ville de contraste, bourrée de paradoxes et plurielle est divisée en deux zones : l’une moderne, plongeant sur la côte, l’autre ancienne, la Casbah, la vieille médina, s’accrochant au flanc d’une colline, à 120 mètres au dessus du niveau de la mer.

Tu pourras y découvrir la Casbah avec ses ruelles étroites, ses couleurs et ses senteurs, ses portes et ses artisans passionnants. Le jardin d’essai qui compte parmi les plus beaux jardins d’acclimatation du monde réhausse sa beauté avec des essences végétales rarissimes. Son impressionnant monument aux martyrs haut de 92 m. La basilique Notre dame d’Afrique qui trône sur la baie d’Alger, offre une vue imprenable sur toute la ville et tant de trésors encore…

Façade de bâtiments Haussmannien à Alger, Algérie.

Découvrir la poste d’Alger

Outre le fait d’avoir abrité les services de la poste algéroise durant des décennies, la Grande Poste d’Alger est un bâtiment majestueux à ne manquer sous aucun prétexte !

Cette édifice mythique est d’une beauté à couper le souffle avec son style néo-mauresque. Édifiée en 1909, ce bâtiment exceptionnel te transportera à travers les décades qu’il a connues

Aujourd’hui, c’est en Musée de la Poste et des Technologies de l’Information que la Grande Poste a été transformée. Encore en travaux, j’ai pu juste admirer l’extérieur. Vivement la réouverture car l’intérieur est tout aussi superbe et réserve sans nul doute de sublimes surprises.

La grande poste d'Alger, Algérie.

Promenade pédestre au Mémorial du martyr

Il est impensable de visiter Alger et passer à côté du Sanctuaire du Martyr qui trône au loin sur toute la ville. Comme son nom l’indique, c’est un imposant monument aux morts de la guerre d’indépendance d’Algérie érigé en 1982 à l’occasion du 20ème anniversaire de l’événement. Ce mémorial est situé sur les hauteurs d’Alger, et surplombe, entre autres, le Jardin d’Essai. Je te laisse imaginer le panorama de dingue qui s’offre à toi !

Le mémorial du Martyr à Alger, Algérie.

Se perdre dans la Casbah

Patrimoine d’exception, la Casbah d’Alger est l’un des plus beaux sites de la Méditerranée. Ce sont des centaines de maisons blanches qui dévalent la pente depuis le haut de la montagne jusqu’à la mer. Des palais ottomans, des fontaines carrelées, des portails berbères en bois finement sculpté. Des foules d’enfants jouant dans la rue.  La casbah, c’est aussi un lieu d’inspiration artistique et le siège d’un savoir-faire artisanal ancestral. On a plaisir à se perdre dans ce labyrinthe de ruelles entre des maisons qui recèlent parfois des trésors cachés. Cette vieille citadelle, qui du haut de son millénaire, reste le poumon de la capitale. J’y ai d’ailleurs dédié tout un article. Retrouve-le ici.

C’est aussi dans la Casbah que l’on trouve les plus belles mosquées de la ville.

S’émerveiller devant les édifices religieux

Parmi les dizaines de mosquées qu’abrite la Casbah d’Alger, les mosquées ‘’Jamaa El Kebir’’, ‘’Jamaa al-Jdid’’ et ‘’Ketchaoua’’ sont des ‘’must see’. Pour leurs beautés architecturales et leurs riches histoires. À commencer par la Mosquée ‘’Ketchaoua’’, reconnaissable grâce à ses deux minarets. C’est d’ailleurs ma préférée. Édifiée en 1436 par les berbères, elle est une œuvre unique et un témoin de l’histoire de la Casbah d’Alger. Juste à coté se dresse la grande mosquée, surnommée ’’Jamaa El Kebir’’ qui elle impressionne par son âge. Presque 1000 ans à son compteur !! Construite en 1097 dans un style andalou, elle est la plus ancienne mosquée de la Casbah d’Alger encore debout.

Située dans la basse Casbah, près de la mer, Jamaa al-Jdid est une des mosquées les plus récentes de la ville. Surnommée la Mosquée de la Pêcherie, elle a été construite en 1660 dans le style ottoman. Pourtant le minaret, haut de 27 mètres, est de style maghrébin avec une composante originale : une horloge ! Un fait rarissime pour les mosquées à travers le monde.

Découvrir le célèbre Palais des Raïs (ou Bastion 23)

Le Palais des Raïs, aussi appelé Bastion 23 est un ensemble de trois palais et six maisons de pêcheurs, datant de l’époque ottomane. Il est un des plus importants monuments historiques de la ville d’Alger. Classé patrimoine mondial de l’UNESCO, il représente l’un des derniers témoins qui attestent physiquement du prolongement de la Casbah d’Alger vers la mer jusqu’au XIXe siècle. Depuis 1994, ce merveilleux palais accueille le Centre des Arts et de la Culture. Une merveille architecturale dans un cadre fabuleux à visiter absolument !

Flâner dans le célèbre jardin d’Essai

Joyau botanique de plus de 3 000 espèces végétales, dont certaines très rares, le Jardin d’essai, véritable bouffée d’oxygène en plein centre d’Alger, est considéré comme l’un des jardins d’essai et d’acclimatation les plus importants au monde. D’ailleurs, le premier film Tarzan a été tourné ici même dans les années vingt.

Fondés en 1832, ce sont plusieurs jardins qui constituent ce paradis à la flore exceptionnelle. On y trouve un jardin français, un jardin anglais et un zoo. J’ai adoré me balader dans ces allées aux airs majestueux.

J’ai beaucoup moins aimé le zoo. A mon sens, les animaux n’ont pas leur place en cage. En plus, il ne me semble être aux normes. Je m’explique : Les félins sont affalés par terre dans des espaces très confinés. L’ours brun suffoque sous un soleil de plomb, avec comme seul abri, une marre d’eau. Bref, je n’en ai pas gardé un bon souvenir …

Célèbre jardin d'Essai, Alger. Algérie.

Visiter le musée des beaux arts

Ce musée n’est à manquer sous aucun prétexte si tu visites Alger. Avec plus de 8000 œuvres, il est le plus grand musée d’art du Maghreb et d’Afrique. Érigé à partir de 1927, il domine le Jardin d’Essai du quartier du Hamma et renferme de très belles œuvres anciennes, mais aussi modernes. Notamment, des œuvres peintes, des dessins, des gravures et estampes anciennes, un bel ensemble de sculptures. Du mobilier ancien et d’art décoratif. De la céramique, de la verrerie, ainsi qu’une collection de numismatique (pièce de monnaie). Ce musée abrite en son dernier étage un jardin suspendu avec des statues, une fontaine et des chats qui vivent la ‘’dolce vita’’ algérienne. Il offre une superbe vue sur le Jardin d’Essai, la ville et la mer. Prends donc le temps de te délecter dans ce bel endroit et savourer goulûment ce moment.

Prendre de la hauteur à notre dame d’Afrique

Les Marseillais surnomment Notre-Dame de la Garde « la Bonne mère » alors que les Algérois appellent Notre-Dame-d’Afrique « Madame l’Afrique ». Pourtant, ces deux basiliques semblent sœurs. Elles se ressemblent comme se ressemblent Marseille et Alger. Il faut le voir pour y croire. C’est surprenant !

Perchée à plus de cent mètres au sommet d’une falaise, cette impressionnante église catholique romaine surplombe la baie d’Alger. Construite au 19ème siècle dans un style romano-byzantin, une messe quotidienne en français est donnée, mais les nombreux visiteurs viennent ici tout simplement pour admirer la superbe architecture et les panoramas fabuleux.

Depuis le parvis de la basilique, une vue extraordinaire sur Bab-El-Oued, ses dédales de ruelles qui plongent vers la mer, le cimetière St-Eugène et sur l’immensité paisible de la Méditerranée.

Notre Dame d'Afrique, Alger. Algérie.

Rêvasser à Sidi fredj

En plus d’être le plus ancien port de l’Algérie, Sidi Fredj est un lieu chargé d’histoire. C’est l’endroit où l’armée française a débarqué un certain 14 JUIN 1830, marquant ainsi le début de la colonisation. En 1942, les américains y débarquent pour soutenir les Alliés contre l’occupation allemande.

Le vieux port a été transformé peu de temps après l’indépendance par le grand architecte Pouillon en complexe touristique. D’inspiration Islamo-mauresque, on peut aussi y manger du poisson frais et grillé en plus d’autres bons plats de la cuisine locale,…Son port de plaisance orné de barques aux couleurs vives, son phare, sont autant de raisons qui feront de ta balade un moment merveilleux.

Port de Sidi Fredj, Alger. Algérie.

Promenade des Sablettes : Un bol d’air iodé

La promenade des Sablettes existe depuis bien longtemps. Lieu privilégié à la période coloniale, il est tombé dans l’oubli à l’indépendance de l’Algérie. Aujourd’hui ce lieu enchanteur qui borde la mer, non loin du grand jardin botanique du Hamma reprend vie avec son aménagement grandiose : Des attractions et des loisirs pour les petits et les plus grands. De vastes espaces verts équipés (tables, …) pour y pique-niquer. Des pistes cyclables, plusieurs terrains (foot, basket, …), …On peut même s’y restaurer. Un moment de détente garantie avec vue imprenable sur la baie d’Alger et son somptueux coucher de soleil. Bref ! Une balade, longue de 2 Km, au parfum iodée assurée. Seul bémol, l’absence totale d’ombre.

Avant que j’oublie. Les Sablettes font face à une gigantesque mosquée d’architecture moderne qui peut accueillir jusqu’à cent mille fidèles. Elle se caractérise par son minaret, le plus haut du monde, 265 mètres, rien que ça … Visible à des kilomètres à la ronde.

Promenade des Sablettes, Alger. Algérie.

INFORMATIONS (TRÈS) PRATIQUES

Depuis la France, envole-toi pour Alger, capitale de l’Algérie. Avec plusieurs vols quotidiens depuis Paris, Marseille, Lyon, … et plusieurs vols hebdomadaires depuis l’Europe. Pour trouver le meilleur prix, compare avec Skyscanner en cliquant ici !

Hébergement : Hôtel moyen 50€ pour deux personnes. Tu peux comparer le prix des logements ici ou te rendre sur le site Airbnb si tu préfères loger chez un particulier pour une expérience plus authentique.

Restauration : Sur le pouce pour moins de 3€ / Repas complet au restaurant entre 5 et 15€.

Prix des visites : Entrée pour chacune des visites (jardin d’Essai, musée des beaux arts et palais des raïs) entre 100 et 200 dinars (entre 0,5€ et 1€) par personne.

Pour te déplacer à Alger et les environs :

Tu peux utiliser Tramway, bus et Taxi, au choix. Ou, louer un véhicule pour te déplacer en cliquant sur ce lien. Elle se mérite cette pépite que crois-tu !

D’autres idées de visites à Alger et /ou ses environs

  • Musée national du Bardo (collection préhistorique)
  • Les ruines de la ville romaine de Tipaza. Lire l’article ici !
  • La Cathédrale du Sacré-Cœur d’Alger

Quand y aller ? Grâce à son climat méditerranéen, Alger peut se visiter toute l’année.

Alger la blanche, de toute beauté.

Avec ses quartiers partis à l’assaut des collines, ses larges boulevards, sa Casbah vieille de 1000 ans, ses nombreux minarets et ses somptueux bâtiments coloniaux, Alger compte parmi les plus belles baies du monde ! Préservant à la fois son charme d’antan et cultivant un profond respect pour ses traditions, cette perle de la Méditerranée ne manque pas d’atouts pour charmer et séduire le visiteur, même le plus septique.

Traveltips-Auteur

sissi

Voyageuse passionnée, photographe en herbe et férue d'écriture, j'immortalise dans le monde mes rencontres, les moments de vie & les lieux chargés d'histoires.

2 commentaires

  1. Francois 2 octobre, 2019 at 11:58 Répondre

    Coucou Sissi ! Franchement, merci pour cet article encore une fois ! Tu nous régales à chaque fois et c’est une véritable évasion pour moi en tout cas. Une destination peu touristique qui m’enchante énormément. À quand le prochain article ?! Bravo pour ton job 👏

  2. sissi 2 octobre, 2019 at 15:19 Répondre

    Slt Francois, Mille mercis pour ce message très encourageant. Tu me raconteras quand tu partiras …
    Le prochain article arrive très bientôt, promis ! Stay tunned 😉

Poste ici ton commentaire

Ça pourrait te plaire !