Stone Town, l’âme de Zanzibar !

0

Visiter Stone Town, c’est avoir la chance de vivre une véritable immersion à travers les siècles, aux influences arabes, indiennes, africaines, perses et européennes. Quelques heures seulement suffisent pour tomber sous le charme de l’âme de Zanzibar ! Entre le vieux fort portugais, les bâtiments coloniaux. Le port où la route des épices semble encore faire étape. Les nombreuses ruelles de la vieille ville et ses célèbres portes. Les ballets de vieux boutres au coucher du soleil, difficile de ne pas tomber amoureux de Stone Town.

C’est après un Safari au Masai Mara que je décide de partir (avec mon équipe de choc que je salue) à Zanzibar pour profiter du soleil, des plages de sables blancs et du farniente. Mais pas que …

(À mon grand regret), j’ai souvent résumé les îles paradisiaques à leurs plages immaculées et aux paysages renversants … mais sans histoire particulière. Clairement, j’avais tort !

Débarquée à Zanzibar Town, la capitale de Zanzibar, située à l’ouest de l’île (Ugunja), je découvre son quartier historique, Stone Town. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir un délicieux bouillon de cultures et un concentré d’histoire impressionnant ! Cette vieille ville, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2000, est le fruit de multiples influences qui se sont succédées et mélangées au fil des siècles.

Somptueuse porte dans la vieille ville, Stown Town, à Zanzibar.

Que faire, que voir à Stone Town ?

Se perdre dans les ruelles du quartier historique

On dit que « pour connaître une ville, il faut savoir s’y perdre ». Stone Town a su donner raison à ce proverbe. J’ai pris plaisir à me perdre dans son labyrinthe de ruelles en passant de l’Afrique des Bantous à la Perse. J’ai même observé un temple hindou, coincé entre une mosquée et deux églises. Ou encore de somptueux palais Omanais. Ces influences sont tellement imbriquées qu’il s’en dégage une identité inédite. Je suis tombée sous le charme de cette fusion architecturale unique.

Quant à l’ambiance des ruelles, elle te rappellera certainement les médinas orientales. Au gré de nos pas, nous croisons des fidèles partir à la prière. Des marchands en pleines transactions. Des enfants à la sortie d’école ou encore des femmes au marché.

Ruelle de Stone Town, ses portes et ses habitants.

Admirer les portes sculptées

Évidemment, tu ne peux pas passer à coté des massives portes en bois sculpté de Stone Town. Ces imposantes portes sculptées sont souvent plus vieilles que les habitations. Ce n’est pas une blague ! Elles étaient construites en premier et symbolisaient la richesse et le statut social du propriétaire.

Aujourd’hui, ces portes si caractéristiques de la ville, sont mondialement connues. On compterait près de 500 portes ornées pour certaines de picots de cuivre. Une tradition ancestrale venue d’Inde pour empêcher les éléphants d’enfoncer les portes.

Imposante porte en bois sculpté et ornée de clous en cuivre à Stone Town, Zanzibar.

S’émerveiller devant les édifices de la vieille ville

La « ville de pierre », Stone Town, regorge de somptueux monuments chargés d’histoire. Sa riche histoire se vit à chaque coin de rue et ses monuments historiques te feront voyager dans le temps. À commencer par le fort (ou ‘’Old Fort’’), imposante citadelle bâtie par les omanais en 1700 pour se protéger des portugais. Elle abrite une scène de spectacle en plein air (pour les festivals) et un centre culturel. En plus, l’entrée est gratuite.

Daoudi notre sympathique guide & les murs de la citadelle "Old Fort" à Stone Town, Zanzibar.

À quelques pas, la Maison des Merveilles (dite « Beit El-Ajaib), un grand palais d’inspiration omanaise. Il doit son nom à ses imposantes portes en bois sculpté. Elles seraient les plus grandes d’Afrique de l’Est ! Ce palais abrite le musée national d’histoire et de culture que nous n’avons pas pu visiter en raison de travaux de restauration.

Visiter Stone Town, c’est également marcher sur les pas de Freddy Mercury. L’artiste est en effet né sur l’île de Zanzibar et sa maison est récemment devenue un (petit) musée en hommage à la star.

La maison des merveilles à Stone Town, Zanzibar.
La maison de naissance de Freddy Mercury à Stone Town, Zanzibar.

Comprendre l’histoire de l’île

Pour mieux comprendre l’histoire de Zanzibar, nous sommes allés à la Cathédrale anglicane Christ Church construite sur un ancien marché d’esclaves. Érigé en 1879, cet imposant édifice est la première Eglise anglicane de l’Afrique de l’Est.

Et pour découvrir le triste passé de l’île, tu dois absolument passer par le Mémorial de l’Esclavage. On y voit d’anciennes cellules où étaient séquestrés les esclaves avant d’être vendus ! Tu apprendras qu’en en moins de 40 ans, plus de 70 000 esclaves ont transité par ces cellules. J’en ai encore la chair de poule !

Cathédrale anglicane Christ Church à Stone Town, Zanzibar.

Découvrir le marché de Darajani 

Visiter le marché dans une nouvelle ville peut sembler ‘’has been’’ aujourd’hui. Pourtant, ces lieux populaires sont souvent révélateurs d’une culture singulière. Il suffit d’observer le dynamisme et la fréquentation d’un marché ou la composition de ses étals pour nous plonger dans le quotidien des locaux.

Curieuse que je suis, il était impensable pour moi de visiter Stone Town (ou même une autre ville) sans passer par son marché central, appelé Darajani. C’est d’ailleurs bien plus qu’un simple marché alimentaire. C’est un véritable bazar ! On y trouve des vêtements, des objets en tout genre (ampoules électriques, pièces détachées, …, jouets). On y voit même des poissons aux dimensions impressionnantes (Espadons) transportés à dos d’homme et vendus à la criée. Pas facile de se frayer un chemin dans cette ambiance chaotique, mais tellement captivante.

Évidemment, ce qui m’a le plus marqué, ce sont les étals colorés des vendeurs d’épices. On ne surnomme pas Zanzibar l’île aux épices pour rien ! Jadis, le commerce des épices était un business très lucratif. Imagine. Des clous de girofle ont fait la fortune de certains négociants !!! Je n’arrive toujours pas à m’en remettre …

Le marché de Darajani et ses étals d'épices à Stone Town, Zanzibar.

Faire une balade (nocturne) aux jardins Forodhani

Si tu cherches à déguster des produits locaux comme de vrais zanzibarites, ne manque pas la balade des jardins de Forodhani. Une agréable promenade de front de mer qui se transforme en un véritable festival de street food à la nuit tombée ! On y trouve des stands de brochettes de viande, de jus (de canne) fraîchement pressé ou encore le ‘’Urojo’’ (beignets frits accompagnés d’oignons dans une sauce au curry).

Par contre, si tu manques ce festival de gourmandise parce que tu as fait la bêtise de ne pas héberger à Stone Town, pas de panique : ‘’Lukmaan’est le lieu à ne pas manquer pour savourer des spécialités locales en toute simplicité ! En plus, à Lukmaan tout le monde se mélange (locaux et touristes), alors forcément on adore ça.

Tu peux aussi t’initier à la cuisine locale. Pour apprendre à cuisiner au feu de bois et à même le sol, c’est aux ruines du Palais Mtoni, le plus ancien palais de Zanzibar, que tu dois te rendre.

Festival de street food (de nuit) aux jardins Forodhani à Stone town, Zanzibar.
Restaurant populaire "Lukmaan" à Stone town, Zanzibar.

Partir à la rencontre des artisans

Ce n’est plus un secret, j’aime les rencontres, les gens et le partage. Mais aussi la différence (une vraie rebelle) ! M’émerveiller en découvrant. Apprendre en posant des questions. Comprendre en échangeant … Selon moi, la richesse inestimable d’un voyage se trouve dans nos rencontres hasardeuses. 

Je garde en souvenirs : Une femme taciturne qui tresse discrètement sa fille. Son regard aussi profond que pudique m’attirait tel un aimant pour établir le dialogue ; La rencontre d’un artisan aussi passionné que passionnant ; Une marée d’écoliers amusés, encore bouillonnants d’énergies à la sortie des classes. Des hommes jouant au ‘’Boa’’, un célèbre jeu de stratégie africain. En échangeant avec eux, j’ai même appris à y jouer !

Stone Town m’a bluffée. Je n’ai pas aimé son peuple, je l’ai littéralement adorée !

Craquer pour des souvenirs « MADE IN ZANZIBAR »

J’ai cette vieille manie d’apporter un objet artisanal du pays visité et Stone Town n’a pas dérogé à cette règle. Au détour d’une ruelle, je découvre des échoppes d’objets en bois fabriqués et sculptés par des artisans locaux sous mes yeux d’enfant ébahis. Forcément, j’ai craqué pour les cadres en bois sculpté. Une merveille ! On voit bien le travail minutieux où on ne compte plus les heures de dur labeur.

Alors pour toutes ces raisons, je recommande de prendre le temps de s’arrêter devant ces petites échoppes. De ne pas hésiter à faire des petites emplettes pour notre plus grand bonheur et (si on est généreux) celui de nos proches. Mais surtout, pour préserver un savoir artisanal ancestral qui a survécu affres du temps.

Avant que j’oublie, pense à marchander (en divisant par 2, voire par 3 le prix annoncé). Comme beaucoup d’autres pays (que j’ai baptisé) dépaysants, cela fait partie de la culture locale. Marchander est tout un art ! Un jour (peut être), je dédierai un article aux techniques indispensables pour bien marchander…

Craquer pour ces cadres en bois sculpté à Stone Town, Zanzibar.

Visite guidée de la vieille ville, ça vaut le coup ?

Lorsque l’on visite Stone Town, deux choix s’offrent à nous : Se perdre dans les ruelles et tenter de (re)trouver seul son chemin ou trouver un guide local qui te fera la visite.

Pour la découvrir, nous sommes passés par Daoudi, un jeune guide local très sympathique. Je te conseille d’en faire autant pour mieux t’imprégner de l’histoire de la ville. Le lendemain, nous y sommes retournés seuls. Bien que nous nous soyons perdus moulte fois, à aucun moment, nous nous sommes sentis en danger.

Prolonger le rêve jusqu’au bout de la nuit !

J’ai regretté de ne pas l’avoir fait et j’aurais du ! Zanzibar a l’avantage d’être une petite île. Du coup, tu peux te rendre (presque) n’importe où sur l’île et revenir à ton hébergement le jour même sans aucun problème. Même si les trajets sont plus longs à cause de l’état des routes. Ce serait bête de se priver d’un hébergement typique de la vieille ville de Stone Town, n’est-ce-pas ?

Pour trouver un hébergement à Stone Townjette un œil sur cette page, tout est là !

Les jolies façades de maisons de Stone Town à Zanzibar.

Comment se déplacer à Stone Town ?

Comme (presque) toutes les vieilles villes, les déplacements se font le plus souvent à pied, en deux-roues ou en charrette. Seules quelques rues de Stone Town (la plupart, près du marché) sont carrossables. Nous avons tout fait à pieds et je te conseille d’en faire autant pour tomber sur ce genre de pépite !

Cathédrale Saint Joseph de Stone Town à Zanzibar.

Stone Town est évidemment un immanquable lors de ton voyage sur l’île aux épices. Cette ville chargée d’histoire te surprendra pour : Ses marchés colorés et odorants. Son labyrinthe d’étroites ruelles plus belles les unes que les autres. Ses somptueuses demeures d’un autre temps et ses célèbres portes sculptées. Et ses nombreuses échoppes ainsi que son accueillante population métissée. …En résumé, Stone Town est la fusion réussie d’un incroyable brassage culturel que tu n’es pas prêt d’oublier !

Traveltips-Auteur

sissi

Voyageuse passionnée, photographe en herbe et férue d'écriture, j'immortalise dans le monde mes rencontres, les moments de vie & les lieux chargés d'histoires.

Poste ici le premier commentaire

Ça pourrait te plaire !