Rencontre avec la star du parc national Bako sur l’île de Bornéo : le singe nasique

0

Cette île du pacifique est avant tout connue pour être une terre extrêmement riche en biodiversité. Elle abrite les dernières forêts primaires du monde (les autres sont en Amazonie et Afrique équatoriale), ainsi que des dizaines de milliers d’espèces végétales et animales dont certaines n’ont pas encore été découvertes.
On y trouve des animaux endémiques comme l’orang-outan dont je t’ai déjà parlé.e ici ou le singe proboscis, plus connu sous le nom de singe nasique, qui vit uniquement à Bornéo.

Les forêts qu’abritent Bornéo ont la particularité de ne filtrer aucune lumière et où l’air arrive presque à saturation d’eau. Ainsi, de nombreuses espèces ont vu le jour dans cet environnement exclusif !

Bornéo : La pépite du pacifique

Bornéo, 4e plus grande île du monde, est divisée en 3 : une partie Malaisienne au nord (avec les états de Sarawak et Sabah), une partie Indonésienne au sud (appelée Kalimantan, et représentant 73 % du pays) et enfin l’état indépendant de Brunéi (ou Sultanat de Brunéi, une monarchie de droit divin) qui se trouve entre les deux états malaisiens.

Déforestation alarmante à Bornéo

Malheureusement, cette pépite du pacifique connaît actuellement une déforestation alarmante. Je ne t’annonce rien en te disant que l’homme en est le principal responsable ! Il détruit bon nombre de forêts primaires pour y planter des arbres à l’huile de palme.

« Nutella » est nettement plus lucratif qu’un banal macaque au pelage orangé.

La main de l’homme ne s’arrêtera donc pas de détruire sur son passage …

Le singe nasique

Beaucoup se plaignent de ne pas avoir pu croisé ce grand et énigmatique singe d’Asie.

Par chance, à peine débarqué sur la plage du Parc national de Bako en mangrove, que je croise non pas un, non pas deux mais toute une famille nasique se nourrir dans les arbres situés à l’entrée du parc. Et d’ailleurs, tu sais quoi ? Ces « hollandais » nous observaient. Oui messieurs, dames ! Ils devaient sûrement se dire : “regarde-moi ces têtes … et dire qu’ils payent pour nous contempler… »

Et si c’était nous les macaques dans l’histoire ? A méditer !

Avec presque un air hautain et dédaigneux, ce singe endémique nous nargue depuis « son canapé » les branches des hauts arbres qui plantent le décor de cette nature restée encore intacte !

Le singe nasique est facilement identifiable à sa longue queue blanche et au corps orange pâle. Mais ce qui lui confère une caractéristique reconnaissable entre mille et ce qui lui a valu le fameux surnom de « l’hollandais » est sans équivoque son gros nez pouvant atteindre jusqu’à 10 cm ! À côté, même celui de Cyrano de bergerac est microscopique !!!😂😂😂

Alors, « culturons » nous 😉

Conclusion :

Les Dutchs ont des gros pifs 😂😂

Traveltips-Auteur

sissi

Voyageuse passionnée, photographe en herbe et férue d'écriture, j'immortalise dans le monde mes rencontres, les moments de vie & les lieux chargés d'histoires.

Poste ici le premier commentaire