Masaï Mara : entre nature époustouflante et culture fascinante !

2

Tu ne le savais peut-être pas, mais j’ai de la famille en Afrique et plus précisément au Kenya. J’ai eu la chance de pouvoir m’y rendre plusieurs fois. Notamment la dernière fois où je suis partie avec une équipe de choc à la découverte des terres masaïs. Un safari au Masai Mara, le rêve de toute une vie !

Un médecin, une véto et un chef. Je t’avais dit une équipe de choc.  J’te laisse deviner qui est qui ? J’aime voyager seule. Mais j’ai pris plaisir à vivre cette aventure avec ces trois-là. Merci d’avoir rendu ce séjour inoubliable. Bande de loulous <3

Mon équipe de choc au Kenya.
Migration des gnous au Masai Mara, Kenya.

Nous avions un petit budget (Tout ce qu’il faut savoir pour réussir son safari Masai Mara ! Ça peut t’aider !!) et l’envie furieuse de marcher sur les terres masaïs et découvrir cette faune aussi belle qu’exceptionnelle. Et nous l’avons fait ! C’est un terrain de jeu incroyable pour partir en safari …

Pourquoi faire un safari au Masai Mara ?

Comme beaucoup d’autres voyageurs, la raison principale qui m’a amenée à la réserve Masaï Mara est la célèbre migration des gnous, que l’on peut observer lors de la saison sèche, de juillet à octobre.

Pour assister à la célèbre migration des gnous …

Chaque année, ces impressionnantes migrations offrent un spectacle inoubliable. Après la saison des pluies, les grands herbivores partent à la conquête de pâturages verdoyants. Ils quittent alors le Serengeti, en Tanzanie, pour atteindre la réserve Masai Mara, au Kenya. Zèbres, gnous et antilopes s’y établissent ainsi d’août à Octobre. Avant de reprendre leur périple vers le sud afin de donner naissance à leur progéniture.

A chaque fois et dans les deux sens, des centaines de milliers de gnous et avec eux toute la faune ; du zèbre, au buffle, aux différentes antilopes d’Afrique poursuivis par une multitudes de prédateurs que sont les lions, les léopards, les hyènes et autres. Bien évidemment, le clou du spectacle reste la traversée de la rivière Mara ou Serengeti et le régal des crocodiles qui s’empiffrent pour des mois.

Léopard au Masai Mara, Kenya.

Mais pas que …

Si cette saison constitue une spectacle mémorable pour les voyageurs, il faut souligner que les saisons de pluies, qui se déroulent de mars à juin et de novembre à décembre, sont également de bonnes périodes pour se rendre dans la réserve. La pluie est toujours bénéfique dans la savane qui devient alors luxuriante. Le safari prend alors une autre dimension. Les couleurs et le paysage dressent un nouveau tableau de la réserve Masai Mara. Une aventure unique à vivre absolument !

Masai Mara, Kenya.

Masai Mara, Jour 1

Notre super chauffeur Evan est venu nous récupérer tôt le matin pour un road trip de 3 jours dans la savane Masai. Quand tu vois le véhicule, tu te sens déjà au cœur d’un safari ! Avec les jumelles en bandoulière, un toit surélevé et une connexion internet ! Que demande le peuple ?

Le trajet à partir de Nairobi dure un peu plus de 6 heures, dont pas moins de 3h de pistes caillouteuses.

Mon acolyte et moi au coeur de la réserve Masai Mara, Kenya.

Une pause à Narok au cœur de la vallée du rift

À mi-chemin de la réserve, nous avons fait un break à Narok. Une ville animée avec ses rues bondées d’étals et de petits échoppes. C’est un bonheur pour les yeux et il y en a pour tous les goûts. En plus, tu as droit à une vue majestueuse sur la vallée du rift. Là où tout a commencé à plus de 3000 mètres d’altitude. L’air y est pur. Parce que c’est tellement beau que t’as pas le mot. Dense en végétation, berceau de l’humanité ! Te voilà dans le tournage de ton propre film. Ici, pas besoin de décorateur, de sonorisation, …, la nature s’occupe de tout ! (tu t’occupes de rien) Entre la vue qui s’offre toi, l’orchestre animalier des plus paisibles et l’air pur que tu respires. L’oscar est à portée de main.

Durant tout le voyage, j’étais scotchée devant la vitre à découvrir cette beauté luxuriante.

Vallée du rift, Kenya.
Boutique artisanale à Narok, Kenya.

Arrivée non sans peine, mais heureux, sans trop perdre de temps, nous partons pour notre première sortie ‘’game drive’’ – les game drives sont des safaris au Masaï Mara en 4×4, guidés par des rangers qualifiés pour repérer un animal à plusieurs kilomètres à la ronde. – dans l’immensité du parc naturel, toit ouvert et jumelles autour du cou en quête des big five. Tu sais ces fameux animaux prisés pour leur peaux (Léopard), leurs défenses (éléphants et rhinocéros), leur nombre (buffle) ou encore leurs forces (le roi de la savane, le lion) qui leur a valu le titre de Big five !

Un couple de zèbres au Masai Mara, Kenya.

Réserve nationale Masai Mara, le grâle !

A peine à l’intérieur, qu’on croise des zèbres, des buffles, des antilopes et j’en passe ! Le rêve peut alors commencer !

Est-ce la chance des débutants ? Nous peinons à réaliser qu’à peine quelques mètres parcourues qu’on se retrouve nez à nez avec un couple de guépards tout juste en train d’entamer leurs repas, une carcasse ensanglantée de gnou. Une meute de vautours guette le départ de ces majestueux félins pour s’acquérir des dernières bouchées. Crac, croc, craaaaac !! Gloups … et si on s’éloignait !

Heureusement, tu ne croiseras pas que des carnivores à la robe parfaite. Des zèbres, des buffles, des impalas à perte de vue cohabitent. Ces herbivores sont étonnement répartis par quartier. Et leur accoutrement se marient parfaitement à l’environnement. Ils sont en effet dispersés naturellement en fonction de leurs écosystèmes respectifs.

Masai Mara, Jour 2

Le lendemain, à l’aube, on attaque la journée jumelle en main pour guetter cette vie sauvage qu’on admire tant. Entre fascination et peur, on ne tarde pas à croiser un couple de guépard, ce moment où on a envie de les voir de très prêt, mais où la peur gagne du terrain. Ce couple a littéralement traversé la route sous nos yeux ébahis à moins d’un mètre du véhicule. Un moment qu’on a pas l’occasion de vivre tous les jours. Accroches-toi, ce ne sera sûrement pas le seul que tu vivras !

Couple de guépard au Masai Mara, Kenya.

Un peu plus loin, un groupe de lion : un mâle et plusieurs femelles. Et comme c’est la période de reproduction, nous avons eu la chance de vivre un accouplement sous nos yeux écarquillés. Et messieurs, je vous arrête (pour ceux qui se comparent aux lions), sachez que c’est scandaleux ! L’accouplement, répétitif et avec plusieurs partenaires ne dure pas plus de quelques secondes !!! Les rugissements te feront par contre devenir bleu de peur …

Trouple de lions au Masai Mara, Kenya.

Quelques kilomètres plus loin, la scène qui cloue le spectacle : un léopard juché en haut d’un acacia et son goûter (une impala) qui pendait sur une branche. Je ne suis pas prête d’oublier son regard vert glaçant à travers mes jumelles.

Léoprad juché à un arbre au Masai Mara, Kenya.

Masai Mara, Pic-nique avec vue 

Nous longeons ensuite la rivière Mara, dont les berges sont peuplés de gnous, de girafes, de babouins avant de s’arrêter pour déjeuner dans le plus beau des cadres, surplombant le célèbre bras de vie qui serpente toute la réserve : la rivière Mara où baignent des centaines d’hippopotames, un gang quoi, ainsi que des crocodiles. Sans jamais se piétiner ! Atypique comme pique-nique et surtout mémorable … Nous mangeons les « lunch box » préparées ce matin par notre chef John, tout en admirant les babouins qui se nourrissaient allègrement d’une proie certainement dérobée avant de reprendre le ‘’game drive’’.

Il était 15h, la chaleur se faisait sévèrement ressentir et le soleil était écrasant, impensable de voir un hippopotame hors de l’eau par un temps pareil. Et pourtant, on tombe sur un hippopotame solitaire en train de se nourrir, avec un regard qui en dit long. Je comprends mieux pourquoi c’est l’animal par excellence qui terrorise même les plus téméraires de la savane, le roi y compris.

Pic-nique au Masai Mara, Kenya.
Hippopotame hors de l'eau au Masai Mara, Kenya.

Masai Mara, Conseil (très) pratiques :

Pour optimiser tes chances de croiser un maximum d’espèces, je te conseille de te rendre près des points d’eau. Tu auras plus de chance d’observer des animaux. J’ai croisé des phacochères qui déambulaient sur les étendues jaunes pailles de cette terre. Des pintades au déhanchement séducteur. Ou encore des mangoustes qui s’amusent à faire des sprint d’un terrier à un autre ! J’en oubliais Sophie, la gracieuse girafe avec ses yeux bien écarquillés et ses interminables cils, à en douter de leur naturel. Mais le plus amusant, c’est cette posture en V qu’elle prend pour atteindre les herbes dont elle se nourrit.

Évidemment, une horde d’éléphant très impressionnante. On y voit des parents très protecteurs et des petits biens joueurs. C’est extraordinaire comme la nature n’aura pas finit de nous étonner !

Masai Mara, Jour 3

Au petit matin, notre dernier réveil au Masai Mara, nous sommes partis pour un ultime game drive. Et nous n’étions pas déçus. Entre les couleurs du ciel, la symphonie des animaux et la rencontre de tout un groupe de lions, la matinée fut riche. Très riche en émotion. Voir des hyènes de très près, observer tout un groupe de lionnes (et leurs petits) en activité est un moment magique. Nous avons manqué la chasse, mais la dépouille encore fraiche vient tout juste d’être entamée. Ce fut un repas macabre. Les petits se mêlent au festin. Le bruit des os cassés dans la gueule des lions nous rappelle qu’il ne s’agit pas que d’un mignon petit félin, mais aussi d’un terrible prédateur …

2 lionnes à Masai Mara, Kenya.

Il reste bien entendu le rhinocéros, célèbre animal en voie d’extinction que nous avons guetté désespérément, en vain ! C’est lors d’un autre safari à Nairobi que j’ai eu la chance de rencontrer cette animal méfiant tant prisé pour ses défenses. En fait, c’était tout un gang de rhino ! Regarde la photo, elle parle d’elle même.

Tu savais que cet animal bat le record sexuel de Roco si Fredi. Et oui, le rhinocéros bat de loin ton record. Son accouplement ne dure pas moins de 30 minutes et certains imbéciles pensent qu’en s’épargnant de ses ivoires, ils augmenteraient considérablement leur capacité et leurs endurance sexuelles …

Gang de rhinoceros à Nairobi, Kenya

Visite d’un village Masai

Passionnée par les cultures locales et l’artisanat, avec mes drôles de dames, nous avons profité de cette dernière journée pour nous rendre dans un village Masaï. Il s’agit d’un peuple nomade d’Afrique de l’Est, présent principalement au Kenya et en Tanzanie. Conservant leurs traditions, les Masaïs vivent encore aujourd’hui en symbiose avec la faune locale. Enfin, normalement !

Il était impensable de faire un safari au Masai Mara sans aller découvrir ce peuple légendaire. Sous un soleil de plomb, les villageois Masai nous accueillent en danse traditionnelle. Ils ont mis le feu avec leurs célèbres sauts !

Ils nous montrent leurs maisons, nous expliquent la répartition des castes ou encore comment ils font du feu…C’est très impressionnées et avec beaucoup de respect que nous avons pu découvrir sommairement leur mode de vie, leur architecture et leur culture.

Masai, Kenya.

Authentique ou pas ?

Par contre, nous n’avons pas été convaincus par cette visite en raison du manque d’authenticité. Les échanges sont très planifiés et le passage à la boutique de souvenirs en fin de visite est vécu comme une obligation. Je ne te parle pas des prix exorbitants … un malaise commence à nous envahir. Gênés, nous cédons à l’achat de bijoux Masai. L’argent va à la communauté et aide le développement des écoles nous dit-on ! Pas très convaincus, nous avons hâte de partir …

Combien ça coûte ?

Pour rencontrer le peuple Masai le temps d’une demi journée, il faudra payer 25$ par personne en plus, si toi aussi tu optes pour une agence de voyage avec un service ‘’All inclusive’’ telle que  »Australken tours & Travel Ltd’’.

Immersion Masai, Kenya

Petit plus : Vol en montgolfière

Connu un peu partout dans le monde et le safari au Masai Mara ne fait pas exception. Au petit matin, tu seras émerveillé devant ce spectacle incroyable : de nombreux ballons au dessus des plaines de la réserve.

Découvrir le vol en montgolfière est une activité relativement onéreuse, compte 450$ par personne pour un survol d’une heure avec petit déjeuner au champagne dans la brousse STP. Une activité que nous n’avons pas pu faire en raison du prix prohibitif !

Mais comme on ne part pas au boulot en montgolfière, on est d’accord ? Lors de mon voyage en Birmanie, j’ai cédé. J’ai vécu mon premier vol en Montgolfière sur les plaines de Bagan, je t’en parle ici. Mémorable, magique, unique sont les mots qui me viennent de ce souvenir immuable.

Notre séjour Masai touche à sa fin. Des pépites dans les yeux et des souvenirs pleins la tête. J’ai réalisé un rêve de gamine en vivant des moments extraordinaires à côtoyer les animaux sauvages de près et chez eux ! Cette immersion durant 3 jours et 2 nuits au cœur de la Savane fut inoubliable. Un moment saisissant à vivre au moins une fois dans sa vie.

Souvenir Masai inoubliable, Kenya.

Cette sensation d’être au cœur de la savane sauvage est si intense. Imagine, des plaines s’ouvrir à perte de vue sur plus de 1500 km2. -Tu peux d’ailleurs apercevoir le parc du Serengeti (en Tanzanie) juste de l’autre côté – Un sentiment de liberté unique. Une faune incroyable. Et des couchers de soleil dont on se souvient. Pardi !

C’est pour sa diversité, son impressionnante concentration d’animaux sauvages et sa politique de protection que je te conseille vivement d’y aller. Nous avons passé 3 jours inoubliables, à bord de notre van à la découverte du Masai Mara ! Un rêve de gamine, une réalité aujourd’hui.

Traveltips-Auteur

sissi

Voyageuse passionnée, photographe en herbe et férue d'écriture, j'immortalise dans le monde mes rencontres, les moments de vie & les lieux chargés d'histoires.

2 commentaires

  1. Hassina Elhamdi 29 octobre, 2019 at 22:51 Répondre

    Merci pour ce magnifique voyage, on peut le faire à tout âge, que du plaisir. On compte sur toi pour nous faire découvrir d’autres horizons. Bravo, très belle plume. On a envie de te lire. Mille mercis.

    • sissi 30 octobre, 2019 at 00:46 Répondre

      Et ouiiii, il n’y a pas d’âge pour voyager …Merci à toi pour ce message très encourageant. 🙂 Hate de vous faire découvrir le monde 😉

Poste ici ton commentaire

Ça pourrait te plaire !