Lac Naivasha, la perle de la vallée du rift

0

Parmi les merveilles naturelles que compte le Kenya, le Lac Naivasha en fait indéniablement partie. Découvrir le lac Naivasha, c’est avoir la chance de saluer les hippopotames qui se prélassent dans les eaux peu profondes de ce lac. Lors de mon premier séjour au Kenya en 2016, je suis partie à la rencontre de cet animal ‘’graisseux’’ qui fascine tant !

Perché à près de 2000 mètres d’altitude, le lac Naivasha est niché au cœur de la vallée du Grand Rift. Ce célèbre lac d’eau douce offre des paysages splendides et une faune exceptionnelle. Situé, au nord-ouest du Kenya, à moins de deux heures de route de la capitale Nairobi, le lac Naivasha et sa région sont des incontournables à ne manquer sous aucun prétexte lors de ton voyage au Kenya !

Lac Naivasha, Kenya

Histoire du Lac Naivasha

Bien plus qu’un simple lac d’eau douce, le lac Naivasha était un point de passage stratégique pour les hydravions durant la colonisation britannique. Après l’indépendance du pays, le lac devient rapidement une source d’énergie et de revenus importants pour la population locale. Notamment par l’installation en 1981 de la première centrale géothermique pour générer de l’électricité.

Naïvasha vient du masaï Nai’posha, qui signifie « eaux agitées » à cause des tempêtes soudaines qui peuvent s’y déclencher. Avec un niveau d’eau très dépendant des précipitations, l’incidence sur les écosystèmes environnants peut être importante. S’il ne pleut pas, le lac se réduit comme peau de chagrin. A tel point que dans les années 1890, il était presque complètement asséché.

Heureusement, les pouvoirs publics tentent d’y remédier en multipliant les efforts de préservation de la faune et de la flore. Et ça marche ! Plus d’un siècle après, ce lac est toujours là avec sa communauté de flamants roses qui y a élu domicile, ses nombreux oiseaux et évidemment les hippopotames. Tu sais ces animaux grassouillets mais tellement dangereux. Pourtant, ils sont herbivores …

Lac Naivasha, Kenya

Que faire, que voir autour du Lac Naivasha ?

Le lac Naivasha est bien plus qu’une étendue d’eau bleue. Foyer d’un sol fertile et riche en bonté naturelle où règne une atmosphère aussi sereine que reposante, le Lac Naivasha vaut bien quelques moments d’admiration béate.

Entouré de forêts majestueuses dont les bords sont ornés par des rives herbeuses ainsi que des oliviers et des cactus. Les rives du lac sont donc un excellent endroit pour voir les ébats de la nature. Prends donc le temps de profiter de la douceur de ses rives. Tu croiseras des girafes, des buffles, des colobes (singes) et beaucoup d’oiseaux comme les balbuzards, les aigles, les râles à bec jaune et les jacanas.

Pour en profiter au mieux, je te conseille vivement de faire une balade en bateau sur ses eaux. Ce sera l’occasion de rencontrer les nombreuses espèces animales qui peuplent les eaux de ce lac, à commencer par les hippopotames. Et n’oublie pas de lever la tête pour apercevoir les oiseaux aussi nombreux que différents !

Le Lac Naivasha est un véritable paradis pour les amoureux de la faune. Et pour les autres aussi …

Lac Naivasha, Kenya

Balade en bateau sur le lac Naivasha

C’est avec mes parents que je suis partie pour cette excursion dominicale à la rencontre des hippopotames. Il était 13H, et après environ 2H de route agréable, nous arrivons sur les berges du lac où nous sommes alpagués par les locaux pour nous proposer une excursion en bateau. Compte entre 4000 et 6000 shillings (35€-55) pour une balade en bateau d’une heure.

Tu embarques dans une petite barque, pas du tout rassurante, pour te retrouver au milieu des hippos. Encore moins rassurant. Surtout quand tu sais que c’est l’animal le plus agressif du règne animal. Très territorial, l’hippo est belliqueux et responsable de bien des accidents …Gare à ceux qui s’approchent de trop prêt !

Avec mon papa (à moi), dans la barque à guetter tout ce qui bouge. Nous sommes seuls au milieu des aigrettes blanches, des pélicans, des cormorans, des aigles-pêcheurs, quand nous apercevons des bulles à la surface de l’eau.

« Ohohhhhhh »  Flippant, impressionnants, fascinants sont les mots qui me viennent quand je vois pour la première fois de ma vie tout un groupe d’hippopotames faisant la planche (ils bronzent aussi que crois tu !) à moins de deux mètres de la barque. Et n’oublie pas, dès que tu vois un d’entre eux plonger dans l’eau, sauve-toi, ça sent pas bon !!!!

En plus de cette rencontre aussi dangereuse qu’excitante, tu découvriras les techniques de pèche dans la région. Souvent, c’est une équipe de 3 pécheurs à pieds et à quelques mètres de ces grosses bêtes. Deux pêcheurs tiennent le filet tandis que le troisième « pousse » le poisson (tilapia) vers le piège.

Ils nous apprennent qu’un cormoran peut consommer jusqu’à 15 tilapias par jour. Des goinfres quoi ! Vu le nombre élevé de cormorans autour de nous, je me demande si tout le monde y trouve son compte … Sinon c’est la guerre, comme pendant les soldes de fin d’années 😉

Mes parents & moi au lac Naivasha, Kenya.

Safari pédestre à l’île de Crescent

Dans les années 80, pour les besoins du tournage du célèbre film Out Of Africa, des animaux ont été introduits dans cette portion d’île du lac. Aujourd’hui, cette île est devenue une réserve privée où l’on peut aller à pied à la rencontre des animaux.

C’est après une magnifique ballade en bateau à admirer les oiseaux (pélicans, cormorans, ibis, hérons, …) du lac Naivasha et les hippopotames que tu atteindras cette réserve en forme de croissant.

Pour 30 € par personne, tu pourras faire un inoubliable safari pédestre. Un peu cher pour une promenade de moins d’une heure, mais c’est le prix à payer pour une promenade pédestre au cœur de cet éden où girafes, phacochères, zèbres, gazelles de Thomson et impalas broutent tranquillement. Un rêve inouï de marcher ainsi à quelques mètres de ces nombreux animaux !

Safari pédestre à l’île de Crescent, Kenya.

Petit plus : découvrir le Parc National de ‘’Hell’s Gate’’

Après avoir exploré tous les recoins du Lac Naivasha, si le temps te le permet, ne manques pas de partir à la découverte de ses alentours.

Le Parc National de Hell’s Gate très proche du lac est un spot idéal pour un safari atypique au Kenya. Ce quartier remarquable de la vallée du Grand Rift offre des paysages riches et variés. Notamment, d’imposantes falaises, des gorges creusées dans l’eau, des tours rocheuses abruptes, des volcans recouverts de broussailles et même des éruptions de vapeur géothermique.

Pour obtenir les plus beaux panoramas, il te faudra escalader les volcans … En plus des différents parcours de randonnée qui n’attendent que toi, il s’agit d’un lieu de vie sauvage qui accueille de nombreuses espèces animales, que tu pourras découvrir à pied ou même à vélo. Oui, t’as bien lu : A PIEDS et même pas peur !! Panique pas, il n’y a pas de félin, ni d’éléphants… En plus, tu seras escorté par un guide équipé d’un bâton (Masai)! Rassuré ?

Derrière ce nom menaçant (« les Portes de l’Enfer ») se cache de vastes paysages rocailleux, aux teintes ocres et rouges, à couper le souffle ! D’ailleurs ils font penser à Petra ou au grand canyon des USA … bref, tu auras compris : Des paysages absolument spectaculaires ! Prévois au moins 100 euros pour une belle journée au cœur de la nature, loin des voitures …

Parc National de ‘’Hell’s Gate’’, Kenya.

Où loger autour du Lac Naivasha ?

Pour vivre à fond l’aventure, je te conseille vivement de prolonger ton séjour jusqu’au bout de la nuit.

Des hébergements sont disséminés dans tous les parcs et réserves de la région. Évidemment, le Parc National du Lac Naivasha en accueille plusieurs sur son territoire, mais c’est aussi le cas du Parc National de Hells Gate ou encore du Mont Longonot ou d’Opuru.

  • Petit budget

Et si tu décides de passer la nuit dans le parc, tu pourras y planter ta tente ! Les espaces où installer sa tente ne manquent pas, et les aventuriers comme TOI trouveront certainement leur bonheur pour un budget modeste.

  • Grand budget

Si par contre, tu recherches plus de confort et que tes moyens te le permettent, tu trouveras sans difficulté ton bonheur. Les lodges sont nombreux sur les rives du Lac Naivasha, et ils offrent des vues splendides.

Au cœur du lodge, le safari continue. Un étang te permettra d’observer des hippopotames (pas moins d’une trentaine) passant leurs journées submergés dans l’eau. Une fois la nuit tombée, ils sortent de l’eau pour aller brouter l’herbe fraiche environnante pour ne revenir qu’à l’aube. Il n’est pas rare de voir un zèbre devant sa porte de chambre ou des singes ! Plutôt insolite, on est d’accord ! Pour trouver ton hébergement, jette un œil sur cette page, tout est là !

Crédit photo : Naivasha Sopa Lodge, Kenya.

Lac Naivasha, comment y aller ?

Le lac Naivasha est idéalement situé à seulement une heure trente/deux heures de route de Nairobi. Tu peux rejoindre le lac en prenant un bus, à moins de 1000 shilling (soit 9€) de Nairobi ou y aller en voiture comme moi.

Étonnamment, Naivasha est également équipée d’une piste d’atterrissage où des vols charters sont disponibles pour ceux qui préfèrent voyager par avion et qui ont le moyen de le faire.

Faut pas énerver un hippo, Lac Naivaisha, Kenya.

Niché dans la célèbre vallée du rift, le lac Naivasha est un véritable petit paradis. De nombreux oiseaux viennent s’y abreuver. Plus de 400 espèces d’oiseaux sont recensées ! On y va surtout pour rencontrer la population non négligeable d’hippopotames qui s’y prélassent.

Dis-moi, tu pars quand ?

Traveltips-Auteur

sissi

Voyageuse passionnée, photographe en herbe et férue d'écriture, j'immortalise dans le monde mes rencontres, les moments de vie & les lieux chargés d'histoires.

Poste ici le premier commentaire