Korçë, le petit Paris Albanais

0

Tu dois surement te demander : Mais qu’est ce qu’elle me raconte ?? Korçë ?? Paris ?? C’est quoi le lien ???

Korçë est une des plus anciennes villes du pays, située au sud-est de l’Albanie, proche des frontières grecques et macédoniennes. À plus de 800 mètres d’altitude, Korçë est nichée au cœur des montagnes offrant des panoramas à couper le souffle.

Mais tu ne m’expliques toujours pas pourquoi on la surnomme le petit Paris ??

J’y viens. Maintenant que tu situes géographiquement cette ville vieille de plus de 6000 ans, je t’explique pourquoi cette coquette petite ville est « surnommée le petit Paris » ?

Pendant la Grande Guerre, Korçë a été placée sous administration française tout simplement. D’ailleurs, cette ancienne présence française est encore visible aujourd’hui. Une des traces les plus visibles de la présence française est le lycée français de Korçë. Il a ouvert ses portes en 1917 et reste encore aujourd’hui une institution phare de la ville.

Maintenant, tu sais mieux pourquoi on surnomme Korçë, le petit Paris albanais.

Café terrasse au coeur de Korçë, en Albanie.

Le petit Paris Albanais ne se résume évidemment pas à une influence française de près d’un siècle, Korçë a aussi été un centre religieux important pour les chrétiens orthodoxes et les musulmans durant plusieurs siècles. Elle est d’ailleurs le siège d’un évêque métropolitain orthodoxe et on y trouve aussi une grande mosquée du xve siècle.

Mais ce n’est qu’au vingtième siècle que Korçë connait un développement important du secteur industriel, notamment le textile et les brasseries. Tu verras un peu partout dans le centre de Korçë des tapis soigneusement tissés à la main. On y trouve aussi la brasserie de la plus célèbre bière du pays : la Korca !

Les fameux tapis de Korçë, en Albanie.

Comment y aller ?

Je suis partie de Ohrid en auto-stop pour arriver à Korçë. Une première pour moi la levée du pouce. Il m’a fallu pas moins de 3 auto-stops, des interminables minutes d’attente sous un soleil de plomb et des rencontres inoubliables …pour arriver à Korçë. Je t’invite sans plus attendre à lire l’article dédié à l’auto-stop ici !

Départ pour un auto-stop entre Himarë et Vlorë en Albanie.

Que voir et faire à Korçë ?

Korçë est une petite ville, le mieux est de s’y balader pour y découvrir ses plus beaux atours. En plus, c’est très agréable de flâner dans le centre typique de Korçë. Il est constitué principalement d’anciennes maisons en pierre sillonnées de quelques boulevards de l’époque communiste avec ses fameux bâtiments en béton.

1. Balade dans le vieux centre de Korçë

Pour m’imprégner de l’atmosphère de la ville, je suis partie à l’ancien bazar appelé « Pazari i Korçës », j’étais vraiment bluffée. Cette ville ne ressemble en rien à l’Albanie, si ce n’est les grands boulevards aux allures communistes… Le marché ‘’Pazari’’ regorge de bonnes surprises, avec ses étals simples et pittoresques à la fois. L’ambiance y est résolument décontractée, et rappelle drôlement l’Europe de l’Ouest. Les petites maisons rénovées sont toutes pimpantes accueillant bars, cafés, terrasses et restos branchés. On a envie d’y rester !

Boutique typiquement artisanale au centre de korçë, en Albanie.

Un peu plus loin les deux principaux boulevards Bulevardi Republika et le Bulevardi Shën Gjergji s’offrent à toi. Prends donc le temps de t’y balader. Tu y découvriras au bout la fameuse cathédrale orthodoxe « Ringjallja e Krishtit » en passant par la première école d’Albanie, aujourd’hui restaurée en musée d’éducation et le musée dédié à la photographie « Gjon Mili » avec son imposant bâtiment de couleur jaune au style roumain.

2. Visite de lieux cultes

  • La mosquée Iljaz Mirahori Mosque

Construite en 1484, elle est la plus ancienne mosquée du pays. Pourtant, cette mosquée n’a rien d’exceptionnel qui vaut la visite ou qui te laisse un souvenir éternel. Vue de l’extérieur, elle est très classique et presque nue à l’intérieur …

Mosquée "Iljaz Mirahori Mosque" à Korçë en Albanie.
  • La cathédrale orthodoxe « Ringjallja e Krishtit »

Inaugurée en juin 2012, c’est la troisième plus grande cathédrale orthodoxe d’Europe et sans aucun doute la plus tape-à-l’oeil. De forme circulaire, en pierre claire et en tuiles, elle est surmontée d’un immense dôme de 26 mètres de diamètre atteignant 23 mètres de hauteur et d’un clocher de 46 mètres de hauteur. De quoi te donner le vertige.

À l’intérieur, le dôme est recouvert d’une mosaïque géante du Christ. On y trouve aussi un petit musée, une salle de conférence et une bibliothèque. Et c’est gratuit !

cathédrale orthodoxe "Ringjallja e Krishtit" à Korçë, en Albanie.

3. Visite du musée national d’art médiéval

La ville de Korçë compte plusieurs musées, notamment le musée de l’éducation dont je t’ai parlé plus haut, situé dans le bâtiment où la première école albanaise a ouvert en 1887. Tu ne manqueras pas de te culturer (bien sûr que ça se dit !!!)

L’imposante maison-musée du célèbre peintre paysagiste, Vangjush Moi. Tu ne peux pas la rater avec sa couleur jaune criard !

Korçë dispose aussi d’un musée dédié à l’Art Oriental « Bratko » et d’autres encore que je ne te citerai pas.

Si tu ne devais ne faire qu’un musée, ce serait le musée national d’art médiéval rénové. À découvrir absolument !

Ce musée renferme des trésors de l’Albanie religieuse d’une grande rareté. Un véritable écrin de beauté. Il réunit la plus belle collection d’icônes du pays. Six mille cinq cents icônes et 1500 objets ornent les murs de ce musée. Ces icônes ont été cachées par la population pendant la période communiste pour échapper à la destruction. Une chance pour nos yeux gourmands.

Ce musée est absolument magnifique, (y compris pour les novices), tant pour l’architecture et le parcours de visite que pour les icônes exposées. Les salles sont travaillées, avec des effets de lumière et de couleur très réussis. Les peintures quant à elles sont splendides.

Musée national d’art médiéval à Korçë, en Albanie.
  • Quand tu pousses les portes de ce musée …

On peut dire (enfin, je peux dire) que c’est une scénographie exceptionnelle. Tout d’abord, tu commences ta visite par la principale pièce, dite la salle dorée. Prépare tes yeux, une avalanche de beauté va s’abattre sur tes yeux ronds ébahis devant tant de tableaux. Et comme les albanais ont pensé à tout pour ne pas te lasser.

Un parcours chronologique te permettra de te familiariser avec les différentes écoles de peinture du 14ème au 18ème siècle. Ensuite, tu te diriges vers la salle noire qui elle met en valeur les icônes à fond doré et les rouges de Maître Konstandinos Onuphrios. Enfin les plus belles et grandes icônes sont présentées séparément comme un parcours initiatique.

Une perle ce musée. Je n’ai qu’un mot à te dire, ne rate pas ce musée si tu passes à Korçë !

Petites infos pratiques :

Le musée est situé en face de l’hôpital, boulevard Fan Noli, il est ouvert du mardi au dimanche, de de 8h à 14h puis de 17h à 19h.

N’hésite pas à sonner, le responsable, Aurel (se prononce Aourel) à l’accueil parle très bien l’anglais, viendra t’ouvrir. Ne perds pas patience !

L’entrée coûte 700 leks et Aurel te donnera des informations précieuses avant de te laisser vaquer à ton gré, le plus souvent seul puisque le musée est peu fréquenté (le prix est le même pour les locaux, beaucoup trop cher, c’est dommage !). J’étais TOUTE SEULE, une première pour moi. Un musée à moi toute seule ! Compte au moins 1h à 1h30 de visite.

4. Admirer le coucher de soleil au rancon de la gloire, un monument en haut d’une colline

De nombreux cimetières de martyrs en Albanie sont situés sur des collines au-dessus des villes et des villages. C’est aussi le cas du cimetière des martyrs de Korçë, (Varrezat e Dëshmorëve). Il te faudra faire une bonne randonnée depuis le centre de la ville pour atteindre le point culminant représenté par une grande statue d’un soldat au poing levé, en souvenir des soldats morts au cours de la seconde guerre mondiale en Albanie.

Cependant, l’effort en vaut la peine car une vue sublime sur la ville, la vallée fertile en contrebas et les montagnes à l’ouest s’offre à toi et rien que pour toi.

"Rancon de la gloire", cimetière des martyrs à korçë, en Albanie.

Où loger à Korçë ?

Comme Korçë est une petite ville, il m’a fallu, depuis l’entrée de la ville, moins de 15 minutes à pieds pour rejoindre l’auberge « Stacioni Hostel » que j’ai choisie sur Booking.com pour 10€, petit déjeuner inclus. Tu peux trouver moins cher, mais j’ai eu de bonnes recommandations pour celle là en particulier. Et je n’ai pas été déçue. Bien que je reste mitigée quant au caractère volcanique du propriétaire Juxhin (Yugîn en français), fort sympathique mais trop changeant … Je te recommande tout de même cette auberge pour la déco (typique de la région) et la propreté des lieux.

Auberge "Stacioni Hostel" à Korçë, en Albanie.

Où sortir boire un verre & manger à Korçë ?

Résolument mon quartier préféré durant mon séjour dans cette coquette ville, Pazari i vjetër (le vieux bazar) ! À l’époque, ce lieu était réservé aux échanges commerciaux en provenance de Turquie, de Grèce, de Trieste ou de Venise. Aujourd’hui, c’est le quartier branché de Korçë. Prisé des jeunes, ils s’y retrouvent pour boire un verre. Une bière ne coûte pas plus qu’un euro et cinquante centimes et un bon cocktail rarement plus de 4 € ! Cette place regorge d’incroyables bars aux pieds des maisons rénovées typiques du 19ème siècle. L’accueil est souvent très agréable, notamment à ‘’The Beatles’’, un bar chaleureux.

Après avoir visité ‘’Ngjallja e Krishtit Cathedral’’, viens manger une bonne pizza au Versace & Restorant & Pizza. Tu y mangeras de délicieuses pizzas à des prix abordables. Compte 500 Lek (environ 4 euros) la pizza Tuna et un peu plus d’un euro la bière Korca. Tu peux également te laisser tenter par les crêpes. Après tout, c’est le petit Paris. Une crêpe chocolat maison coûte moins d’un euro ! De quoi faire danser la samba à tes papilles …et à ton portefeuille aussi !

Quand visiter Korçë ?

Avec un climat méditerranéen dans cette région à cheval entre la Grèce et la Macédoine du Nord, la meilleure période pour visiter Korçë s’étale de la fin du printemps en juin, jusqu’au début de l’automne, en septembre.  Les mois de mai et octobre sont connus pour être très pluvieux. Et les mois de juillet et août, les températures dégringolent. Ça peut vite devenir insupportable. Je t’invite à éviter d’y aller en été.

L’hiver quant à lui est froid, bien plus froid que dans le reste du pays. Néanmoins, c’est uniquement dans cette région d’Albanie, qu’il tombe de la neige en hiver (évidemment). Et comme neige rime avec fêtes de fin d’année. L’hiver semble donc être une période idéale pour découvrir ce petit Paris paré de ses plus belles guirlandes en guise de décoration pour les fêtes de fin d’année.

Combien de temps pour visiter Korçë ?

Il ne te faudra pas plus de trois jours pour faire les visites culturelles et profiter de la ville. Tu peux même réduire ton séjour à deux jours, juste le temps de déambuler dans les ruelles pavées du vieux Korçë et de t’émerveiller devant les nombreux sites culturels. Tu auras l’embarras du choix, il y en a pour tous les goûts …

Traveltips-writer

sissi

Voyageuse passionnée, photographe en herbe et férue d'écriture, j'immortalise dans le monde mes rencontres, les moments de vie & les lieux chargés d'histoires.

Pas de commentaire

Ça pourrait te plaire !

error: Content is protected !!