Chiang Raï, la ville des temples colorés

0

Le Wat Rong Khun,

Temple blanc de Chiang Rai, édifice d’une blancheur éclatante, lieu magique entouré d’œuvres d’arts dans un cadre féérique. Un temple à voir absolument si tu visites le nord du pays lors de ton séjour en Thaïlande.

Pour la petite histoire, ce temple à la blancheur perturbante est fait à partir de morceaux de miroirs incrustés dans l’édifice. Pourquoi la couleur blanche me diras-tu ? Tout simplement pour incarner la pureté du bouddhisme et les miroirs, l’illumination.

On accède à ce temple depuis un pont sur un petit lac qu’on doit traverser. Sous ce pont se trouve des centaines de mains de ceux qui n’ont pas résisté au péché, mignon je n’sais pas. Et ce pont a pour symbole d’enseigner le chemin du bonheur qui consiste évidemment à éviter de céder aux tentations, à la cupidité et au désir. Plutôt compliqué je dois dire.

Plusieurs bâtiments se dressent dans ce décor féerique, certains s’habillent de couleur or et d’autres de couleur blanche, mais focalisons-nous pour le moment sur le bâtiment blanc. Celui-ci représente l’idée de faire du mérite et de se concentrer sur l’esprit, au lieu de s’attarder sur les choses que véhicule notre société aujourd’hui. Autrement dit, les choses matérielles et la possession.

Alors succomberas-tu ou pas, pour la maudite somme de (roulement de tambours) 100Baht soit 2.50€, au charme de ce temple éclatant aux centaines de milliers de morceaux de miroirs (je parle du temple évidemment et non pas de la tentation) ?

Merci à l’artiste pour ce travail hors norme qui frise l’excellence, que dis-je qui à l’excellence de son paroxysme. Un pléonasme ne suffirait pas pour décrire une telle merveille ! …

Le Temple Bleu, 

« Wat Rong Seua Ten » est situé dans le village de Rong Suea Ten à quelques kilomètres à l’extérieur de Chiang Raï. Tu te souviens, le somptueux temple blanc dont je t’ai parlé il y a quelques jours. Et bien, c’est à quelques kilomètres. Un tuk tuk fera l’affaire pour t’y rendre.

Ce temple très peu connu, vient tout juste de voir le jour. Même s’il reste encore en chantier, il est accessible à la visite et gratuitement. Ce qui impressionne le plus dans ce temple, c’est certainement sa couleur bleue, très peu utilisée dans la culture bouddhiste, en plus de son magnifique intérieur saisissant. Plusieurs tableaux viennent habiller ses murs représentant la réincarnation du bouddha, appelé l’effet miroir. Mais c’est certainement la taille du bouddha assis au fond de cette pièce et sa couleur blanche qui vient contraster avec les murs bleus qui va retenir le plus ton attention. Tes yeux pétillent, ton visage sourit et ton esprit le grave en mémoire à tout jamais.

Pour ta culture,  »Suea Ten » signifie le tigre qui danse. Mais je t’arrête toute suite, le tigre n’est pas le symbole du Blue Temple. Et il ne danse pas non plus.

Mais parce qu’il y avait autrefois dans cette région en bord de rivière des tigres. Malheureusement, l’Homme à cette fâcheuse tendance à tout raser sur son passage en pensant que tout lui est dû, étant au sommet de la chaîne alimentaire. En conséquence, les tigres qui n’ont pas été chassés ont fuit probablement et c’est ainsi qu’est né le village de Rong Seua Ten.

« Black village »,

Le village aux 40 petites maisons noires aux matériaux et aux styles différents. Thawan Duchanee, un thaï un peu fou et beaucoup artiste, est à l’origine de cette pépite.

Il a utilisé aussi bien du bois pour bâtir ce village. Mais aussi du verre, des briques, du béton et de la terre cuite. Et chaque maison est décorée d’éléments artistiques qu’il a réalisé. Notamment des peintures, des sculptures, des ossements d’animaux, des cornes, des objets en or et en argent et bien d’autres choses encore plus folles et improbables les unes que les autres. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que l’artiste a créé ce village étrange de toutes pièces où le mystère plane à chaque coin d’allées.

C’est un lieu où tu prendras plaisir à t’asseoir sur le gazon avec un cornet de fruit à la main et les yeux rivées un peu partout pour essayer de résoudre l’énigme. Laquelle ? Bien, qu’est ce qu’il a bien pu fumer Thawan pour réaliser ce chef d’œuvre à la fois délirant et surprenant.

L’accès est de 80 baht, l’équivalent de 2.20€ même moins. Et sur la même route que le temple bleu dont je t’ai parlé il y a quelques jours. En plus, on te donne un prospectus pour mieux comprendre si je puis dire la folie qui a gagné cet artiste dont on ne peut oublier le nom.

Compte bien une heure pour t’imprégner du village où tu disposes d’une multitude d’aménagements pour y « pic-niquer ». Si le temps te le permet, n’hésite pas et fonce !

Entre le Temple Blanc, le Temple Bleu et la maison noire, Chiang Raï est décidément la ville des temples colorés ! Alors si tu veux mettre tes yeux au défi et que tu es au Nord de la Thaïlande. C’est un passage incontournable….

Traveltips-Auteur

sissi

Voyageuse passionnée, photographe en herbe et férue d'écriture, j'immortalise dans le monde mes rencontres, les moments de vie & les lieux chargés d'histoires.

Poste ici le premier commentaire

Ça pourrait te plaire !