Borobudur, Prambanan & Candi Ijo : Les incontournables de Jogja !

0

En plus d’être une chouette ville, Jogja, située au centre de l’île de Java, est un bon point de chute pour visiter les célèbres joyaux de la région. Parmi les plus impressionnants, Prambanan, Candi Ijo et Borobudur détrônent le reste. Imposants, impressionnants, sublimes, sont les premiers mots qui me viennent en tête pour tenter de traduire autant de beautés en mots. 

Le temple de Borobudur, probablement le plus grand monument bouddhique du monde inscrit au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO. Sa construction a duré un peu moins d’un siècle à cheval sur le VIIe et VIIIe siècles à l’époque de la dynastie Sailendra dans le centre de l’île de Java en Indonésie. Pas loin de Jogja.
Douze siècles après sa construction , il est toujours debout malgré les caprices de son environnement. Plus ancien encore que la cité d’Angkor, t’imagine !

ll n’existe pas ailleurs dans le monde de temples semblables. Ce temple est à la fois un sanctuaire dédié au Bouddha, mais aussi un lieu de pèlerinage bouddhiste. C’est à la fois un stûpa et, vu du ciel, un mandala. Les stupas, en forme de cloches, sont percés de nombreuses ouvertures décoratives où se logent des statues de Bouddha assis.

Tu auras compris qu’il s’agit d’un détour incontournable à ne manquer sous aucun prétexte si tu es à Jogja. Et je t’invite vivement à y aller pour le lever du soleil, tu éviteras les foules et vivra un des plus beaux levers de soleil de ta vie. Voir la brume et le soleil se lever sur cet édifice est une expérience inoubliable (lire ici).  Alors, fait-le !

À proximité de Jogja : L’ensemble Prambanan

Prambanan, ce n’est pas juste un temple, mais un ensemble de temples, plus de 200 édifiés au milieu du IXème siècle.
Et contrairement aux autres temples de l’île de Java, Prambanan est probablement le seul temple hindou avec la trinité des dieux (Brahma, Vishnu et Shiva) en l’honneur de qui sont érigés les trois principaux temples de Prambanan.
Au centre, celui de Shiva, le plus vénéré de tous les dieux hindous, est le plus élevé de ces temples, il culmine à 47 mètres de hauteur. De quoi te donner le vertige avant de te sentir tout petit !

Autour de ce géant, beaucoup de petits temples à l’état de ruine, réduits en amas de pierre.
De part sa position géographique, ce site a beaucoup souffert des tremblements de terre et des éruptions volcaniques toutes proches.
Aujourd’hui, c’est un perpétuel chantier en raison des nombreux temples fortement endommagés à la suite de la dernière éruption en 2010 du Mérapi.

Pour éviter les multiples groupes de touristes, j’ai visité Prambanan en fin de matinée. Juste avant les pics de chaleur et l’heure d’affluence. Par contre, je n’ai pas échappé aux groupes de jeunes scolaires. Et pour ne pas déroger à « la règle » je dirai, j’ai eu droit à une séance de photo de classe. Et j’ai adoré jouer à l’écolière.

Je te conseille de prendre ton temps pour apprécier la visite du site Prambanan. On peut y passer des heures, notamment à contempler et chercher à comprendre les bas reliefs sculptés qui racontent la vie des dieux hindous. C’est vraiment surprenant !

Ce qui est encore plus surprenant, c’est d’avoir pu surmonter l’une de mes plus grandes peurs. Les serpents ! Lors de ma visite, j’ai fait la rencontre non pas d’un mais deux pythons ! Je t’en parle ici.

Coucher de soleil mémorable à Candi Ijo

Au même titre que Borobudur est « le meilleur « spot » pour voir le lever du soleil, le palais de Ratu Boko est le plus connu pour assister au coucher du soleil.

Mais ça c’était avant de discuter avec les locaux, notamment @agung qui m’a vivement recommandé Candi Ijo, moins connu des touristes et encore plus élevé que Ratu Bako pour apprécier un beau coucher de soleil avant de quitter l’île de java.

Et je n’ai pas été déçue !

A environ 20 km à l’est du centre de Yogyakarta, candi Ijo est perché sur une colline qui surplombe Prambanan et qui nous offre une superbe vue sur la vallée.

J’y suis allée avec « GO-JEK » depuis Jogja. C’est comme « Uber » version 2 roues. Ça va plus vite et c’est encore moins cher (15000 roupies pour l’aller simple).

Traveltips-Auteur

sissi

Voyageuse passionnée, photographe en herbe et férue d'écriture, j'immortalise dans le monde mes rencontres, les moments de vie & les lieux chargés d'histoires.

Poste ici le premier commentaire