Athènes, l’antique et la contemporaine

0

On n’va pas se le cacher. Athènes n’est pas LA ville qui te fait de l’œil. Il faut admettre que les médias, ces dernières années, relatent une capitale polluée qui subit de plein fouet la crise économique. Pourtant, Athènes, capitale de la Grèce, est un incontournable à ne pas manquer quand on est en Grèce, surtout pour les férus de l’Histoire Antique et de la mythologie grecque. En plus, il fait beau au moins 300 jours par an. De quoi égailler les humeurs de tous.

Ici, la vie moderne et contemporaine côtoie les vestiges de sites antiques. Historique et dynamique, cette ville possède de nombreux atouts appréciés par certains et détestés par d’autres … Certes, Athènes est bordélique, parfois polluée et sans réelle logique d’urbanisme mais elle vit ! C’est une des plus vieilles villes au monde et s’arrêter pour la découvrir semble être inévitable.

À lire également les articles des îles des Cyclades & des Météores visités lors de mon séjour grec :

Vue sur l'acropole de nuit à Athènes, en Grèce.

Comment se déplacer à Athènes ?

Quand on ne connait pas Athènes, on se l’imagine parfois comme une ville musée (comme beaucoup de capitales d’ailleurs) vivant autour de son Acropole. Pourtant, Athènes est une capitale, et ressemble de ce fait à toutes les mégapoles. Son réseau de circulation est donc dense et complexe. La voiture est fortement déconseillée. Il vaut donc mieux se déplacer en transport public et/ou à pied !

Depuis l’aéroport et selon ta direction, tu peux soit prendre le train (fréquence de 2 par heure en moyenne) aller simple pour le centre ville à 10 euros  Tu mets généralement 35 à 40 minutes pour arriver à la station centrale Monasteraki. Si tu fais un court passage à Athènes et que tu prends l’avion, opte pour un Ticket Métro A/R pour l’aéroport, utilisable dans les 48h. Sinon, tu peux prendre le bus à 6€, moins cher mais plus lent (un peu moins d’une heure selon la circulation), il te déposera au terminus (station Syntgama), au pied du parlement ou presque !

En plus, depuis la capitale, tu pourras rejoindre facilement les îles en empruntant le ferry ou un « speedboat » depuis le port du Pirée. Pour t’y rendre, prends le bus X96, le trajet dure environ 1heure. Tu peux aussi faire comme moi et prendre l’avion pour moins de 50 € selon la période de l’année !

Pour connaître  la tarification des différents transports communs d’Athènes ainsi que les horaires et stations desservies, clique ici !

Le soir et pour plus de confort, tu peux opter pour les nombreux taxis, en plus, ils sont bon marché si tu sais bien négocier (quand on est touriste) ! Ou encore mieux, utilise l’application Uber pour tes déplacement longues distances et/ ou nocturnes.

Que faire à Athènes ?

A peine arrivée à l’auberge, à quelques pas du quartier central de Monastiraki, la première chose qui me saute aux yeux, c’est la présence de tags et de graffitis un peu partout dans le quartier.

Après quatre journées à sillonner les ruelles d’Athènes, j’ai fait ce même constat : une présence de tags et de graffitis un peu partout dans la ville. Que ce soit dans les quartiers populaires ou dans les petites ruelles de Plaka, depuis la simple signature vite fait bien fait, à des fresques ou collages bien élaborés. Tout simplement joli et surprenant !

Globalement, j’ai trouvé Athènes bordélique comme Naples, avec peut-être un plan d’urbanisation mal fichu, mais un charme fou. Ça vibre, ça vit, dehors, aux fenêtres, sur les balcons, dans les bars, les restaurants, les petites échoppes en tous genres. Et moi, j’adore ça …

Balade au coeur d'Athènes pour y découvrir des vestiges des temples et sanctuaires, en Grèce.

L’Acropole : Le site incontournable d’Athènes

Tu connais ce conseil vieux comme le monde « Pour visiter le truc le plus touristique du patelin où tu te trouves, aux aurores tu te lèveras » ?

Opte pour un Ticket Pass

Je l’ai suivi oui, oui. Bon pas aux aurores, mais j’y étais vers 8h30 tout juste après l’ouverture. J’y suis allée à pied, la ballade pour y monter est agréable (bien que ça grimpe), et la vue sur Athènes est juste magnifique. Arrivée à la billetterie, j’ai opté pour un ticket Pass à 30€ pour 4 jours que je recommande ; Il te permettra l’accès d’une multitude de sites athéniens sur plusieurs jours (voir Tips plus bas). Des économies garanties !!!

Est-il intéressant de prendre un guide ?

J’avais envie de prendre un guide pour bien m’imprégner de l’histoire de la mythologie grecque qui a bercé mon enfance, mais non !!! Les guides ne sont pas là avant 9h voire plus. Pas de guide, c’est vrai. Alors oui, il est vivement conseillé de prendre un guide lors de ta visite de l’Acropole. Mais j’ai évité la masse et je n’ai pas eu à suivre au pas des groupes de touristes qui arrivent en général vers 9h00. Évidemment, après c’est bondé. Un argument non négligeable … Et n’oublie pas aussi que les sites ferment tôt ! À l’exception de l’Acropole, la plupart de sites ferment à 16h. Tu t’imagines ??? Je te le redirai plusieurs fois, histoire de t’en rappeler.

En plus d’avoir subi les seuls jours de pluie à Athènes, il a fallu que je rate des sites (la plupart ferment à 16h) trompée jusqu’à la moelle osseuse … MEMORABLE !!

Je ferme la parenthèse 3615 vis ma vie de galère et retours d’expériences avant tout, et j’en viens au site incontournable de la capitale de la Grèce.

L’acropole

Surplombant la ville et visible depuis n’importe quel endroit de la capitale, l’Acropole est le cœur géographique et historique d’Athènes. Classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco, ce site est incontournable aussi bien pour les passionnés d’histoire, d’art, ou d’architecture. Et aux autres aussi d’ailleurs ! Impossible de rester insensible à l’atmosphère particulière de ce lieu mythique. Prends le temps de te balader au milieu des vestiges des temples, sanctuaires et théâtres. D’ailleurs, leurs noms sont aussi légendaires que les dieux à qui ils sont dédiés !

Théâtre de l'Acropole à Athènes, en Grèce.

Le Parthénon

Un incontournable des lieux à visiter à Athènes. Il s’agit de la pièce maîtresse de l’Acropole, qu’on voit depuis n’importe quel endroit de la capitale : le Parthénon, un chef d’œuvre de l’architecture classique antique Grecque construit au Ve siècle avant notre ère, à l’époque du célèbre Périclès !

Bâti dans le plus pur style dorique avec ses impressionnantes colonnes culminant à plus de 10 mètres de haut ! Ces vertigineuses colonnes soutiennent les métopes connus pour décrire les épisodes mythiques de la chute de Troie. Des guerres contre les Titans ou encore les Lapithes. Un bout du passé, là sous nos yeux ébahis. C’est encore plus impressionnant quand on sait que ce chef d’œuvre est sculpté par les plus grands artistes de l’Antiquité.

Le Parthénon, la pièce maîtresse de l’Acropole à Athènes, en Grèce.
Autre point de vue du Parthénon, la pièce maîtresse de l’Acropole à Athènes, en Grèce.

L’Erechthéion

Selon la légende, l’Erechtheion est situé à l’endroit même où Athéna et Poséidon se seraient disputés le trône. On devine facilement qui a gagné…vive la femme 😉

Il s’agit du dernier bâtiment érigé sur l’Acropole et édifié dans un style ionique. Il est composé de plusieurs sanctuaires dédiés à Athéna, Poséidon et Zeus.

Ce qui fait tout le charme et l’originalité de cet édifice, ce sont les magnifiques cariatides, des statues de femmes qui font office de colonnes. À voir absolument !

Somptueux Erechthéion à l'acropole d'Athènes, en Grèce.

Le temple d’Athéna Nikè

Entièrement dédié à la victorieuse déesse Athéna et dont le but est d’assurer la domination d’Athènes sur toutes les cités Grecques, Nikè signifiant « victoire », ce temple diffère des autres connus pour leur style dorique. Avec ce temple tu découvriras un style corinthien. À la différence des précédents, ce style est déterminé par une grande richesse d’éléments et un chapiteau décoré de deux rangées de feuilles d’acanthe.

Tu vas, sans aucun doute, avoir plaisir à enrichir ta palette de connaissances sur les subtilités de l’architecture Grecque de l’Antiquité.

Le fameux temple d’Athéna Nikè à athènes, en Grèce.

L’Olympiéion

Il pleuvait des cordes quand je me suis retrouvé face à la magnificence et la monumentalité de ce temple dédié à Zeus, le roi des Dieux de l’OlympeSitué au pied de l’Acropole l’Olympiéion composé à l’origine de 104 colonnes, hautes de 17 mètres, malheureusement les affres du temps n’ont épargné que quelques vestiges. Malgré un temps capricieux, j’ai eu plaisir à voir tant de beautés, un bout de l’histoire grecque là sous mes yeux.

L’Olympiéion, au pied de l’Acropole à Athènes, en Grèce. 

Le temple d’Héphaïstéion

J’étais arrivée à 15h45 et je ne doutais absolument pas que les sites à Athènes ferment tôt (16h). Malgré plusieurs tentatives de négociation pour tenter d’admirer cette merveille de plus près, on ne m’a pas laissé y entrer !

J’ai donc contourné l’ensemble du site depuis l’extérieur pour pouvoir l’admirer, le contempler et reconstruire l’histoire de ce lieu dans son temps !

Ce temple, au style dorique à couper le souffle a eu pour particularité de servir d’Eglise Orthodoxe du VIIe jusqu’au milieu du XIXe siècle. Situé au nord-ouest de l’Agora, ne manque surtout pas de le visiter !

Le temple (impénétrable) d’Héphaïstéion à athènes, en Grèce.

Tips :

Le mieux est d’acheter un billet combiné à 30€/ pers. Qui comprend l’entrée à l’Acropole ainsi qu’aux principaux sites antiques d’Athènes : l’Agora antique, Agora romaine, bibliothèque d’Hadrien, Keiramikos, le Lycée d’Aristote et le temple de Zeus olympien. Ne les manque pas eux non plus, ils font tout autant partie de l’histoire de la ville. À savoir : De novembre à mars, l’entrée est gratuite le premier dimanche du mois !

Opter pour une visite guidée pour les amateurs d’histoire est vivement recommandé !!!

Sinon, tu suis ma petite sélection des monuments les plus célèbres à visiter à Athènes pour éviter de passer à coté des immanquables, je suis trop sympa, je sais 😉

Le Parlement & sa relève de la garde

Que ce soit en groupes ou individuellement, le Parlement peut être visité uniquement sur demande.  Sois sans crainte. Tu peux faire mieux, apprécier le temps de quelques minutes le jeu de jambes et la démarche des « evzones ». Ce sont les gardes membres d’une unité cérémonielle qui a pour mission de protéger la tombe du soldat inconnu et la résidence présidentielle. Ne fais pas l’erreur de manquer ça, ils se relèvent toutes les heures et même qu’une grande parade a lieu tous les dimanches à 11h !

Le Parlement & sa relève de la garde (manquée) à Athènes, en Grèce.

Le Jardin National

Juste derrière la place Syntagma et le Parlement se trouve le Jardin National. Plutôt déroutant de voir des palmiers au cœur d’Athènes. Ce parc est vaste, gratuit et abrite même un charmant café idéal pour étancher sa soif après une longue journée

Le Jardin National d'Athènes, en Grèce.

Le Marché Central

On ne peut pas parler d’Athènes, et plus généralement de la Grèce, sans aborder la question de la gastronomie. Les olives, les fromages, les fruits de mer, les fruits et légumes bien colorés font la renommée de l’alimentation grecque. En plus, la nourriture grecque est considérée comme l’une des plus bénéfiques à la santé dans le monde.

Curieuse que je suis et amoureuse de la gastronomie méditerranéenne, il était impensable pour moi de visiter Athènes (ou même une autre ville) sans passer par son marché central pour le plaisir des yeux avec les petites échoppes et les stands de fruits et légumes qui nous plongent dans le quotidien des athéniens. Et pour déguster les célèbres olives grecques dont la réputation n’est plus à remettre en question !

Profites-en aussi pour te balader dans les ruelles du quartier Omonia, où se situe le marché, connu pour son multiculturalisme, tu ne seras pas déçu.e !

Balade dans les différents quartiers

Pour bien découvrir Athènes, rien de mieux que de se perdre dans les quartiers, aussi différents les uns des autres. Ils forment ‘’des petits villages’’ aux multiples facettes. Tu auras compris, entre deux monuments mythiques, fais une pause et prends le temps de flâner dans les ruelles de la capitale. Le meilleur moyen de découvrir une ville, flâner, se perdre, échanger avec des locaux, observer la vie des locaux. C’est l’idéal pour s’imprégner de la culture grecque.

Rue piétonne qui mène au parlement d'Athènes, en Grèce.
Vieille église byzantine au coeur d'Athènes,, en Grèce.

Le quartier Monastiráki

L’une des places les plus connues d’Athènes et qui grouille de monde se nomme Monastiraki. Un vrai souk ! On peut y faire du shopping dans les ruelles ou rejoindre d’autres quartiers …

Place central du quartier Monastiraki à Athènes, en Grèce.

Les quartier Pláka & Anafiotika

Plaka et Anafiotika sont des quartiers situés aux pieds de l’Acropole. C’est le cœur historique de la ville.

Plaka est le quartier de la vieille ville, le plus anciennement habité, situé en contrebas de l’Acropole. On a plaisir à se balader dans ce charmant quartier où les vestiges antiques côtoient les graffitis modernes. D’ailleurs, la promenade dans son dédale de ruelles, aux belles maisons néo-classiques byzantines, constitue un incontournable à ne pas manquer lors de ton voyage à Athènes. Je te conseille de faire une pause ombragée et rafraichissante dans l’une des terrasses du quartier.

Tu peux aussi profiter des nombreuses boutiques souvenirs pour ramener un petit quelque chose à mamy, ta moitié ou tes potes … si t’es pas radin 😉

A contrario, Anafiotika (partie de Plaka) ressemble plus à un petit village des Cyclades, avec ses murs bleus et blancs, ses ruelles étroites. C’est mignon comme tout !

Aménagement (le soir) des rues du quartier Anafiotika d'Athènes, en Grèce.
Rue piétonne du quartier de Plaka à Athènes, en Grèce.
Boutiques typique du quartier de Plaka à Athènes, en Grèce.

Le quartier Psyri

Pour contempler des fresques, du street art, arpenter les rues des brocanteurs pour dénicher the produit avec une glace à la main ou manger dans une taverne typique, c’est à Psyri qu’il faut aller ! Un quartier branché en pleine mutation et un incontournable des nuits endiablées

Art mural au coeur d'Athènes, en Grèce.

Le quartier Exarcheia

Un quartier à la fois bohème et anarchiste. Il abrite de petites places, des cafés et l’ambiance est vraiment locale. Ici, tu ne croiseras pas de touristes ou que très peu ! C’est vraiment l’endroit par excellence où tu te sentiras presque grecque …Je suis venue ici avec un local Arion que j’avais rencontré à l’Acropole pour admirer les œuvres de street-art qui parent les murs de ce quartier et nous remplir la panse. Évidemment, les prix sont plus abordables ici. Cependant, évite les balades nocturnes sans être accompagné par des locaux !

C’est le quartier qui m’a le plus plu, de part ses vibrations jeunes, révolutionnaires et contestataires. L’art mural y est légion avec une ambiance résolument punk !

Exarcheia, un quartier à la fois bohème et anarchiste à Athènes, en Grèce.

Diner grec avec orchestre traditionnel

S’il y a bien une chose que tu ne dois pas manquer à Athènes, ce sont les fameuses tablées avec orchestre. Très festif et convivial. Un moment à vivre absolument !

Les locaux m’avaient recommandé la taverne ‘’Geros tou Moria’’, situé en plein centre d’Athènes près de l’acropole sur les hauteurs de Plaka.

J’ai passé ma dernière soirée en Grèce dans cette taverne typique avec orchestre et je n’étais pas déçue. Très belle taverne avec une ambiance folklorique. La nourriture y est traditionnelle, généreuse et savoureuse à un prix abordable (moins de 20 euros). Ma daurade grillée était délicieuse.

L’Accueil souriant plus particulièrement du vieux serveur, très jovial marque les esprits. Il fait danser les clients (moi y compris) et crée une très belle ambiance autour de cet orchestre remarquable. Ce restaurant mignonnet comme tout illustre bien les images qu’on se fait d’un diner typique avec fond de musique grecque et sirtaki à l’honneur !

Ici pas de spectacle de danse, c’est TOI et les autres clients de la taverne qui êtes les stars de la piste. Le sirtaki est une danse festive et chaleureuse. Elle rassemble. J’ai eu la chance de vivre ce moment en étant entourée de toute une tablée d’un groupe scolaire grec en déplacement à Athènes. Ils étaient une quarantaine, je te laisse imaginer l’ambiance …

Orchestre de ’Geros tou Moria’’, près de l’acropole sur les hauteurs de Plaka, au centre d’Athènes, en Grèce.

Combien de temps pour visiter Athènes ? 

Athènes mérite au moins 4 jours et encore c’est court ! Remplie de contrastes, parfois détestée, pourtant elle n’est pas moins intéressante à visiter, ne serait-ce que pour se faire un avis. Athènes est ce délicieux mélange de jeunes détendus, de vieillards sympathiques, de soleil brûlant, de terrasses animées et de vieilles colonnes grecques déterrées.

En plus, cette capitale est un bon point de chute ou de départ pour d’autres destinations grecques. À prendre en compte !

Où loger ?

J’ai cette manie de ne réserver que la première nuit à mon arrivée. Histoire d’avoir où dormir ! Et c’est exactement ce que j’ai fait en arrivant à Athènes. Habituellement, quand je voyage seule, j’opte pour une auberge entre 15 et 20 euros (moyenne en Europe). On s’en sort plutôt bien et ça me permet de réserver un budget plus conséquent pour les excursions !

À Athènes, les auberges sont entre 12 et 25€ selon le quartier, avec un accueil agréable et disponible. J’en ai fait trois, tous choisies sur Booking, pour leurs parties communes agréables, avec un aménagement chaleureux et souvent une vue sur l’Acropole. L’entretien des douches et des espaces communs est correct.

Par contre, je déplore le manque de confort de la literie, je dirai même l’absence totale de confort. Je n’ai pas par habitude de raller ou de m’attarder sur le confort. Mais là, je n’ai jamais dormi sur un lit aussi inconfortable. J’avais l’impression que j’étais littéralement allongée à même les ressorts du matelas (non, je n’ai pas pris de produits hallucinogènes ou dérivés). Mes nuits étaient sans surprise de courts repos !

Tips

Alors si ton budget te le permet, évite les auberges athéniennes Et opte pour une chambre d’hôte en passant par Booking ou Airbnb. En plus, si c’est ta première réservation sur Booking, tu pourras bénéficier grâce à ce code promo à une offre de bienvenue.

Si tu passes par la plateforme Airbnb pour choisir ton hébergement, tu économiseras jusqu’à 34 euros sur ton premier séjour avec ce lien.

Je sais, je suis sympa 🙂

Où manger ?

Quand on veut manger rapidementles ‘’kebaps’’ à gyros au centre d’Athènes et un peu partout sur l’île font l’affaire. Souvent bons, copieux et à prix mini (moins de 4€ avec boisson) J’ai testé à Savaas, un kebap à Monasteraki.

Savaas, un kebap dans le quartier Monasteraki à Athènes, en Grèce.

Manger du poisson frais à ‘’Atlantikos’’, petit restaurant situé dans une minuscule ruelle du quartier Pssyri qui propose de nombreux plats mais surtout de délicieux poissons à des prix plus qu’abordable (entre 5 et 10 euros le plat). Ici, on ne vient pas pour le décor, mais pour l’accueil et les très bonnes assiettes de poissons frit.

Envie d’une pause pour boire un verre ou encore manger un petit en cas de qualité, MS Roof Garden est un superbe endroit en hauteur avec une vue unique sur les toits athéniens mais surtout sur l’acropole ! Je te conseille d’aller directement au dernier étage profiter de la terrasse de préférence en soirée où un super DJ te fait écouter de la bonne musique, le tout dans une ambiance cosmopolite.

MS Roof Garden, avec une vue unique sur les toits athéniens mais surtout sur l'acropole à Athènes, en Grèce.

Quand visiter Athènes ?

Le climat à Athènes est sans surprise, méditerranéen. Les étés sont secs et très chauds et les hivers sont plutôt doux. Je te déconseille fortement de t’y ’aventurer entre juin et septembre. La chaleur est insoutenable et les ruelles grouillent de touristes du monde entier.

Hors période estivale, Athènes est une ville où il fait doux et surtout où le soleil est omniprésent. Ici, l’ensoleillement est le maitre mot ! Tu peux donc profiter des rayons de soleil même en hiver. Après, il est peu fréquent à Athènes, mais tu peux être confronté a des épisodes de pluies diluviennes. Et c’était mon cas ! Il n’a pas cessé de pleuvoir pendant deux jours alors que je n’avais que 5 jours pour m’imprégner de la capitale.

Anecdote

Déterminée et parfois tête brulée je suis donc partie arpenté la ville sous cette pluie battante. J’ai poursuivi mon programme et je suis partie visiter l’Olympion. Résultat des courses, j’étais trompée jusqu’à l’os. J’ai attrapé la crève, j’ai abimé (les seules chaussures ‘’portables’’ que j’avais) et pour couronner le tout, j’ai dû rebrousser le chemin. Donc je n’ai  pas pris le temps, comme j’aime si bien le faire, pour m’imaginer ce lieu tel qu’il était dans son temps et ainsi apprécier la beauté des lieux.

Hormis ce fâcheux épisode bien vite oublié, Athènes reste une ville où il sera plus agréable pour toi d’y aller entre octobre et mai. Plus agréable à (re)découvrir et te promener dans ses vieilles ruelles en évitant les bains de foule et les chaleurs suffocantes de l’été grec. N’oublie pas de prendre aussi en compte les vacances scolaires grecques (si t’es touristophobe) !

Dis-moi, tu pars quand ? Demain ? 

Traveltips-Auteur

sissi

Voyageuse passionnée, photographe en herbe et férue d'écriture, j'immortalise dans le monde mes rencontres, les moments de vie & les lieux chargés d'histoires.

Poste ici le premier commentaire